Les Bourses chinoises pratiquement inchangées à la mi-séance

mercredi 13 janvier 2016 06h15
 

SHANGHAI, 13 janvier (Reuters) - La banque centrale chinoise a poursuivi sa politique de soutien au yuan pour le quatrième jour consécutif, mercredi, mais ni cette intervention, ni des chiffres meilleurs que prévu du commerce extérieur chinois n'ont suffi à totalement rasséréner les investisseurs.

Les Bourses chinoises ont eu toutes les peines à conserver leurs gains initiaux et le composite de Shanghai était pratiquement inchangé à 3.022,47 points à la mi-séance, tandis que l'indice CSI300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen gagnait modestement 0,17% à 3.221,15 points.

A Hong Kong, l'indice Hang Seng était davantage à la fête, avec un gain de 2,4% à 20.180,15 points

L'intervention de la Banque populaire de Chine (BPC) a limité, au moins pour le moment, le risque d'une dépréciation accrue du yuan et la marge de manoeuvre des spéculateurs à Hong Kong.

"Il n'est pas prudent de lutter contre la BPC", souligne Yang Hai, analyste chez Kaiyuan Securities, selon lequel les fortes réserves en devises de la banque centrale et la résistance de l'économie chinoise devraient dissuader les spéculateurs de poursuivre leurs attaques contre le yuan.

"La stabilisation du yuan va contribuer à renforcer la confiance dans les Bourses chinoises", ajoute-t-il.

Confirmant sa politique de soutien massif à la monnaie initiale entamée vendredi, la BPC a fixé le cours pivot de la monnaie nationale, à 6,5630 pour un dollar, contre 6,5628 la veille.

Le yuan "onshore" a fléchi à 6,5783 pour un dollar sur le marché spot, contre 6,5756 en clôture mardi, mais le yuan "offshore" continuait à se renforcer à 6,5727 à la mi-journée.

"Nous pensons que la Chine a envoyé un message fort aux spéculateurs et qu'elle essaie de stabiliser les attentes de dépréciation du yuan", souligne HSBC dans une note.   Suite...