Pékin casse la spéculation sur le yuan, flambée des taux offshore

mardi 12 janvier 2016 16h21
 

par Michelle Chen et Patrick Graham

HONG KONG/LONDRES, 12 janvier (Reuters) - Les taux au jour le jour sur le yuan offshore, échangeable en dehors de la Chine continentale et délivrable à Hong Kong, se sont envolés atteignant un pic à 94% mardi, en raison d'interventions présumées de la banque centrale chinoise visant à assécher la liquidité du marché pour décourager la spéculation à la baisse de la devise.

Aux termes d'une séance très volatile, les données de marché de Reuters faisaient état d'un retour de ce taux au jour le jour autour de 5%.

La rechute est due à des intervenants internationaux qui ont cherché à placer des fonds sur le tard après avoir manqué l'occasion lorsque les taux étaient au plus haut.

"C'est très volatil. Je n'exclurais pas un nouveau pic des taux demain", a dit un trader d'une banque internationale à Londres. "Il faudra quelques jours pour que les choses se calement, si elles se calment."

Les dernières 24 heures ont été particulièrement agitées sur le marché monétaire de Hong Kong avec un bond des taux au jour le jour à 40% lundi, puis à 94% mardi, certains opérateurs faisant état de transactions entre banques à des taux encore plus élevés.

Cette flambée des taux au jour le jour renchérit le coût pour les spéculateurs à la baisse du yuan qui vendent la devise à terme dans les transactions hors Chine continentale, ce qui a entraîné un creusement de l'écart entre le taux de change au comptant du yuan en Chine continentale (onshore) et le taux de change appliqué en dehors de Chine continentale.

L'écart entre les deux taux de change avait atteint 1.600 pips la semaine dernière après la fixation par les autorités chinoises d'un cours pivot du yuan en baisse de 0,5% jeudi, au plus bas depuis mars 2011, et interprété par les opérateurs comme le signal d'une accélération de la dépréciation de la devise.

La Banque populaire de Chine a depuis relevé le cours pivot à trois reprises sans pour autant décourager les anticipations à la baisse de la devise reflétées sur le marché du yuan offshore.

Des traders à Hong Kong ont dit que la BPC avait délibérément limité l'offre de yuan offshore pour provoquer une flambée des taux et forcer un débouclage des positions vendeuses. Le taux de change au comptant du yuan offshore est d'ailleurs momentanément repassé au-dessus de celui du yuan onshore. (Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)