LEAD 1-CNP négocie le rachat de 51% de l'assureur brésilien Pan Seguros

mardi 12 janvier 2016 13h10
 

(Actualisé avec éléments de contexte)

LONDRES/SAO PAULO, 12 janvier (Reuters) - CNP Assurances a entamé des discussions exclusives avec Grupo BTG Pactual concernant le rachat de la participation de 51% de la banque d'investissement brésilienne dans l'assureur Pan Seguros, ont déclaré mardi deux sources proches du dossier.

CNP Assurances a fait une offre de 1,6 milliard de réals (366 millions d'euros), supérieure aux propositions concurrentes d'Axa et de MetLife, a dit une des sources.

BTG Pactual et CNP Assurances n'ont pas souhaité s'exprimer.

En décembre, lors d'un premier tour d'enchères, Axa et MetLife avaient soumis les offres les plus élevées pour l'assureur brésilien, de l'ordre de 1,0 à 1,3 milliard de réals, avaient précisé des sources précédemment. Elles avaient ajouté que Zurich Insurance, Generali et l'assureur américain Liberty Mutual étaient également sur les rangs.

BTG Pactual, première banque indépendante d'investissement d'Amérique latine, a pris le contrôle de Pan Seguros l'an dernier mais elle a été rattrapée en novembre par le scandale de corruption Petrobras et se voit contrainte de céder des actifs.

Caixapar, la filiale de banque d'investissement de Caixa Economica Federal, la caisse d'épargne brésilienne, détient le solde de 49% de Pan Seguros et entend le conserver, selon les sources.

CNP Assurances est présent au Brésil depuis 2001 via Caixa Seguradora, une filiale que le groupe français contrôle en commun avec Caixa Economica Federal et un partenaire de distribution.

Avec plus de neuf millions de souscripteurs, Caixa Seguradora se dit le cinquième assureur du Brésil où il emploie plus de 800 personnes.

Les marchés de l'assurance sont peu développés en Amérique latine, offrant de belles opportunités de croissance pour les grands groupes internationaux dont les marchés nationaux sont matures. (Pamela Barbaglia et Tatiana Bautzer, avec Maya Nikolaeva à Paris,; Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)