LEAD 1-Telefonica songe à séparer ses infrastructures d'ici juillet-sce

lundi 11 janvier 2016 19h12
 

(Précisions sur le projet, contexte)

par Julien Toyer et Andrés González

MADRID, 11 janvier (Reuters) - Telefonica a lancé une procédure censée aboutir à la séparation de ses infrastructures en Espagne et cette nouvelle entité, dont la valeur pourrait atteindre six milliards d'euros, sera introduite en Bourse ou partiellement vendue dans le cadre d'un processus à double option ("dual track") d'ici mi-2016, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'opérateur télécoms espagnol avait indiqué en novembre qu'il examinait son portefeuille d'infrastructures afin d'en dégager davantage de valeur, quelques années après avoir déjà vendu plus d'un millier d'antennes à Cellnex.

"La procédure a commencé, la nouvelle filiale sera officiellement enregistrée très rapidement et Telefonica veut avancer vite sur ces projets", a déclaré la source.

"Ces actifs ont beaucoup de valeur et la société veut en dégager autant possible", ajoute-t-on.

Telefonica a refusé de s'exprimer sur le sujet.

La nouvelle entité hériterait des 11.500 antennes de Telefonica en Espagne, ainsi que de centres de données et câbles sous-marins. L'opérateur n'exclut pas de lui confier à l'avenir des antennes appartenant à ses filiales dans d'autres pays, comme le Brésil et l'Allemagne, afin de bâtir un géant international des infrastructures de télécommunications d'une valeur supérieure à 10 milliards d'euros, a dit la source.

"Beaucoup dépendra du nombre d'antennes qu'ils placeront dans cette entité", dit Javier Borrachero, analyste chez Kepler Cheuvreux.   Suite...