January 11, 2016 / 5:49 PM / 2 years ago

GRAPHES-Bourses-La baisse du yuan continuera d'alimenter la volatilité

5 MINUTES DE LECTURE

* Forte corrélation entre baisse du yuan et volatilité des actions

* Pékin confronté à d'importantes sorties de capitaux

* Les sorties de capitaux alimentées par la politique de taux bas

11 janvier (Reuters) - Les Bourses mondiales ont largement ignoré lundi le nouveau décrochage des actions chinoises, rassurées par la poursuite de la stabilisation du yuan par Pékin.

La corrélation entre l'indice Stoxx 50 et l'indice composite de la Bourse de Shanghai s'est ainsi atténuée, alors que les autorités chinoises ont donné un coup d'arrêt à la dépréciation du yuan en relevant son cours pivot pour la deuxième séance consécutive.

Graphique de la corrélation entre l'indice Stoxx 50 et l'indice composite de la Bourse de Shanghai:

bit.ly/1IYUd7H

Au cours des derniers mois, les phases de déprécation du yuan sont aussi allées de pair avec une accentuation de la volatilité des marchés actions européens et américains, qui est redescendue dès que la devise s'est stabilisée.

Graphique de la corrélation entre le yuan/dollar et l'indice Vix:

bit.ly/1l0qGPs

Le relèvement du cours pivot du yuan lundi n'a toutefois pas stabilisé les Bourses chinoises. Il a été suivi d'une déclaration de l'économiste en chef de la banque centrale chinoise, Ma Jun, renouvelant l'engagement de Pékin de maintenir la stabilité de la devise par rapport à un panier de monnaies tout en prévenant que cela pouvait se traduire par de plus amples fluctuations vis-à-vis du dollar.

Après la dépréciation forte et inattendue de sa devise entre le 10 et le 13 août - 3% en trois jours - Pékin avait fait machine arrière au vu de l'onde de choc provoquée sur les marchés financiers internationaux.

Les autorités chinoises ont toutefois régulièrement abaissé, par petites touches successives, le taux de référence du yuan face au billet vert depuis novembre, avec une franche accélération du mouvement début janvier.

Le yuan a ainsi enregistré un glissement de 4,2% face au dollar depuis le 30 octobre et de 5,8% depuis le 10 août, tombant à un peu moins de 6,56 yuans pour un dollar le 7 janvier, au plus bas depuis mars 2011.

Une poursuite de cette tendance se traduirait par une dépréciation de près de 15% cette année, bien supérieure aux attentes des stratégistes changes interrogés par Reuters.

Pour l'agence de notation Fitch Ratings, les autorités monétaires chinoises sont confrontées à un dilemme de plus en plus contraignant.

Elles ont fortement abaissé les taux d'intérêt pour alléger le fardeau de la dette dans un contexte de ralentissement marqué de l'économie mais les taux bas alimentent une fuite des capitaux qui affaiblit le yuan, d'autant que les taux américains sont orientés à la hausse.

L'écart de rendement sur les emprunts d'Etat à deux ans en Chine et aux Etats-Unis est ainsi passé de 340 points de base en juillet-août 2014 à 150 points de base en décembre 2015.

Selon les estimations de Fitch, les sorties de capitaux, hors flux d'investissement directs, ont atteint 909 milliards de dollars entre le deuxième trimestre 2014 et le troisième trimestre 2015 et ont sans doute dépasser le seuil des 1.000 milliards de dollars à la fin 2015.

Avec les réserves de change les plus importantes au monde, Pékin dispose de munitions pour stabiliser sa devise. Mais elles ont fondu d'environ 500 milliards de dollars en un an et les interventions sur le marché des changes correspondent à un resserrement monétaire, entraînant une diminution des yuans en circulation à un moment où le gouvernement souhaite assouplir la politique monétaire pour soutenir l'économie.

Graphique de l'évolution du taux de change du yuan et des réserves de change de la Chine:

bit.ly/1VZXdCC

Afin d'enrayer les sorties de capitaux, la dépréciation du change apparaît ainsi comme la seule option pour les autorités chinoises, d'autant qu'elle permet un regain de compétitivité et peut donner aux exportations un coup de pouce bienvenu pour éviter un atterrissage trop brutal de l'économie.

Sources :

* China currency, equity woes highlight stability dilemna. Fitch Ratings. 11 janvier 2016

* Crash du yuan en 2016, oui c'est possible. Xerfi Canal. 11 janvier 2016. bit.ly/1PnQq0z

* RMB - Loosening the reins. Barclays. 7 juin 2016

* A taster of what lies in store for the Renminbi. Exane BNP Paribas. 7 janvier 2016

* Que se passe-t-il s'il y a une dépréciation continue du RMB chinois? Flash Economie. Natixis. 7 jannvier 2016

Sur le même thème :

* BREAKINGVIEWS-An unstable yuan is part of China's new normal

* La planète finance suspendue aux prochains indicateurs chinois (Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below