Wall Street cherche, sans y croire, des motifs de rebond

dimanche 10 janvier 2016 15h59
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 10 janvier (Reuters) - Les investisseurs encore sonnés après le catastrophique début d'année à Wall Street auront bien du mal à trouver des motifs d'optimisme dans les prochains jours.

Aux inquiétudes persistantes sur la croissance chinoise, à l'origine de la débâcle de cette première semaine, viennent s'ajouter des incertitudes sur les résultats des sociétés au quatrième trimestre dont la publication commence lundi.

Dans ce contexte, et malgré les prix bas, il ne faut pas espérer de rebond durable, disent les professionnels.

"Il y a un tsunami de psychologie négative en provenance de la Chine", constate Phil Orlando, stratège chez Federated Investors à New York. "Il n'y a rien d'autre à faire que de se mettre à l'abri et attendre la fin du carnage."

Le Standard & Poor's 500, en repli de 6% en cinq jours, a connu son plus mauvais début d'année depuis 1929. Pour le Dow Jones, en baisse de 6,2%, le début d'année est inédit depuis le début des statistiques en 1897.

Avec ces replis, la configuration technique des indices s'est également dégradée. Le seuil de 1.950 points qui faisait office de niveau de soutien pour le S&P s'est transformé en résistance, et les plus bas d'août 2014 autour de 1.870 font désormais figure de support, laissant l'indice à la merci d'une nouvelle glissade.

Bon nombre de valeurs étant survendues, Jeff Saut, stratège chez Raymond James Financial à St. Petersburg (Floride), s'attend à un rally rapide mais éphémère. "La question est juste de savoir si cela durera un, deux ou trois jours avant qu'on ne retombe", affirme-t-il.

  Suite...