Californie-Un plan prévoit de brûler une partie de gaz qui s'échappe

samedi 9 janvier 2016 04h29
 

LOS ANGELES, 9 janvier (Reuters) - Pour contenir la fuite de méthane qui a rendu irrespirable l'air du quartier de Porter Ranch, situé dans la banlieue de Los Angeles, la société Southern California Gas pourrait être obligée à installer un système permettant de siphonner et d'incinérer une partie du gaz.

Un conseil, composé de cinq membres, de la South Coast Air Quality Management District, doit passer en revue, voire se prononcer sur cette proposition, lors d'une réunion publique prévue ce samedi à Los Angeles.

Mercredi, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a déclaré l'état d'urgence dans le quartier de Porter Ranch, où 2.850 ménages au moins ont été relogés depuis que la fuite a été détectée le 23 octobre.

Southern California Gas (SoCal Gas), filiale de Sempra Energy et l'une des plus grandes entreprises de fourniture de gaz du pays, a dit que la fuite avait été provoquée par la rupture d'un tuyau d'un puits d'injection situé une centaine de mètres sous un champ de stockage de gaz naturel souterrain.

SoCal Gas injecte généralement les surplus de gaz naturel dans des vastes réservoirs souterrains au cours de l'été, quand la demande est faible, puis puise dans ces réserves au cours de l'hiver, quand la demande remonte.

Le méthane, le principal composant du gaz naturel et un gaz à effet de serre bien plus puissant que le dioxyde de carbone, s'échappe depuis des mois du sol dans des quantités jamais enregistrées en Californie.

Des responsables de SoCal Gas ont dit prévoir de combler la fuite d'ici fin février-début mars.

En attendant, le plan des autorités chargées de la gestion de la qualité de l'air prévoit l'installation d'équipements spéciaux pour capture une partie du gaz qui s'échappe de la tête de puits et de le brûler à des températures très élevées. (Steve Gorman, Benoît Van Overstraeten pour le service français)