BOURSE-Ubisoft bondit, plus qu'une simple histoire de M&A selon Berenberg

vendredi 8 janvier 2016 11h02
 

PARIS, 8 janvier (Reuters) - L'action Ubisoft bondit vendredi matin en tête de l'indice SBF 120, après un trou d'air en milieu de semaine lié à des rumeurs sur un jeu vidéo, Berenberg jugeant que le potentiel de la valeur ne se limite pas à du M&A.

A 10h48, le titre gagne 5,85% à 25,055 euros, contre une hausse de 0,45% pour le SBF 120 au même instant.

"Nous pensons que l'attractivité sous-jacente d'Ubisoft a été quelque peu oubliée avec le bruit entourant la nouvelle participation de Vivendi dans le capital", estime dans sa note Berenberg.

Entre mi-octobre et la fin de l'année dernière, Ubisoft a gagné 24,71% (+1,35% pour le SBF 120) sur fond de montée dans son capital de Vivendi, qui a porté sa participation dans l'éditeur à 11,52% du capital et 10,15% des droits de vote en novembre.

"La valorisation actuelle reste attrayante, même sur une base indépendante", juge Berenberg tout en n'écartant pas un potentiel de hausse lié à Vivendi, qui selon, le courtier, devrait encore accroître sa participation sans lancer pour autant une OPA sur l'éditeur de jeux vidéo.

Au-delà de cet aspect, Berenberg juge intact le scénario d'une croissance structurelle et du développement de la marge de la société alors que les consoles de jeu de nouvelle génération continuent d'enregistrer des ventes records, et ce malgré des ventes moins bonnes qu'espéré de la franchise Assassin's Creed.

Mercredi, l'action Ubisoft a chuté de 8,84% alors que le marché s'inquiétait d'une possible absence de sortie d'un nouveau volet de la série Assassin's Creed cette année. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gwénaëlle Barzic)