BOURSE-L'Europe encore plombée par les parapétrolières et la Chine

jeudi 7 janvier 2016 17h44
 

PARIS, 7 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes ont connu une nouvelle séance de repli jeudi, les craintes persistantes entourant la Chine ainsi que le secteur parapétrolier ayant une nouvelle fois alimenté l'aversion au risque des investisseurs.

L'annonce par les Bourses de Shanghai et de Shenzhen de la suspension à compter de vendredi du coupe-circuit sur les marchés actions chinois a toutefois permis aux marchés européens de réduire leurs pertes dans l'après-midi.

Le CAC 40 a fini en baisse de 1,72% à 4.403,58 points après avoir perdu jusqu'à 3,5% en séance. Aucune valeur composant l'indice phare de la Bourse de Paris n'a gagné de terrain.

La Bourse de Milan a cédé 1,14%, celle de Londres 1,96% et Francfort 2,29%. L'indice Stoxx 600 , qui regroupe les principales valeurs européennes, recule de 2,32% en clôture provisoire.

Les inquiétudes sur la solidité des marchés financiers chinois, sur la capacité de Pékin à les soutenir et sur l'ampleur du ralentissement de l'économie n'ont rien de nouveau, elles avaient déjà entraîné une correction sur les marchés l'été dernier, mais on ressurgi depuis le début de l'année.

"Plus les autorités chinoises tentent de juguler plus la panique monte. Parfois il faut laisser un marché se nettoyer de lui-même", estime Nicolas Chéron, stratégiste chez CMC Markets France.

L'indice Thomson Reuters regroupant les groupes parapétroliers européens abandonne 4,17% en clôture provisoire dans le sillage du norvégien TGS (-13,54%), qui a publié des résultats inférieurs aux attentes au titre du quatrième trimestre 2015 et a dit s'attendre à ce que les conditions de marché restent faibles en 2016. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)