JPMorgan paiera $4 mlns dans un dossier de défaut d'information

mercredi 6 janvier 2016 20h16
 

6 janvier (Reuters) - La filiale de courtage de JPMorgan Chase devra débourser quatre millions de dollars (3,7 millions d'euros) pour mettre fin à l'enquête sur des soupçons de diffusion de fausses informations sur la rémunération de ses courtiers, a annoncé mercredi la Securities and Exchange Commission (SEC).

Le dossier porte sur les informations publiées sur le site internet d'U.S. Private Bank, la filiale de banque privée du groupe américain, selon lesquelles ses conseillers sont rémunérés "sur la base des performances assurées à nos clients" et "personne n'est payé à la commission".

Les conseillers concernés touchent en fait un salaire fixe complété par des primes calculées sur la base de différents critères, mais la performance assurée aux clients ne fait pas partie de ceux-ci, a expliqué la SEC.

Les déclarations mises en cause, qui portent sur la période 2009-2012, figuraient aussi dans des documents distribués à des clients et prospects.

"Il n'y a aucune allégation selon laquelle l'erreur commise il y a plusieurs années était intentionnelle ou selon laquelle un client aurait été lésé", a déclaré un porte-parole de JPMorgan. Le groupe, qui n'a ni reconnu ni nié les conclusions de la SEC, a amélioré ses procédures internes, a-t-il ajouté.

Selon la SEC, des salariés ont signalé le caractère erroné des informations publiées à quatre occasions entre 2009 et 2011 mais JPMorgan n'a pas corrigé l'erreur.

(Suzanne Barlyn; Marc Angrand pour le service français)