Praet (BCE) n'exclut pas un assouplissement au-delà de mars 2017

mercredi 6 janvier 2016 09h45
 

BRUXELLES, 6 janvier (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) pourrait étendre sa politique d'assouplissement monétaire au-delà de mars 2017 si cela s'avérait nécessaire, déclare Peter Praet, économiste en chef et membre du directoire de l'institution, dans un entretien publié mercredi.

"La BCE poursuivra sa politique aussi longtemps que nécessaire. Ce qui doit changer afin que nous ajustions notre politique? C'est simple. L'inflation doit se diriger de manière soutenue vers les 2%", déclare Peter Praet à l'hebdomadaire belge Knack.

"Si nous regardons la situation économique, je pense que la politique actuelle sera en place jusqu'en mars 2017 et plus longtemps si nécessaire", ajoute-t-il.

La BCE a abaissé le 3 décembre l'un de ses taux directeurs et prolongé d'au moins six mois, soit jusqu'en mars 2017, son programme d'achats de titres sur les marchés.

Ces mesures ont déçu les marchés financiers, qui espéraient des initiatives plus radicales encore. Le président de la BCE, Mario Draghi, a tenté de les rassurer en déclarant que la banque centrale restait prête à mettre en oeuvre des mesures supplémentaires si nécessaire.

L'inflation de base dans la zone euro a ralenti en décembre pour le deuxième mois consécutif, montre l'estimation publiée mardi par Eurostat, qui risque de compliquer encore la tâche de la BCE, dont la politique de création monétaire massive semble toujours incapable de relancer la progression des prix.

L'inflation dans l'union monétaire est inférieure depuis près de trois ans à l'objectif fixé par la BCE, soit un peu moins de 2% en rythme annuel. (Phil Blenkinsop; Patrick Vignal pour le service français)