** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 6 janvier 2016 07h55
 

PARIS/LONDRES, 6 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse mercredi à l'ouverture, dans le sillage des places asiatiques où l'on s'inquiète de la baisse du yuan et de l'annonce d'un essai nucléaire nord-coréen.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre autour de 0,6% à l'ouverture, le FTSE à Londres 0,7% et le Dax à Francfort jusqu'à 1%.

La décision de la Chine de laisser filer le yuan "offshore" à un nouveau plus bas depuis octobre 2010 alimente les inquiétudes sur la santé de la deuxième économie mondiale tandis que l'essai nucléaire nord-coréen ravive les tensions géopolitiques dans la région.

La Bourse de Tokyo a fini en repli de 0,99%, à son plus bas niveau depuis le 19 octobre, alors que les indices chinois étaient maintenus dans le vert par des restrictions sur les ventes de titres. L'indice MSCI de l'Asie-Pacifique hors Japon cédait 1% vers 06h40 GMT et l'indice MSCI des pays émergents reculait de 0,7%, à un plus bas de six ans et demi.

Wall Street ne devrait pas non plus apporter de soutien, s'étant tout juste stabilisée mardi après son important recul de la première séance de l'année. Le S&P-500 a repris 0,20% mais le Nasdaq a abandonné 0,24%, sous le coup d'un recul de 2,5% d'Apple.

L'aversion au risque profite au yen, qui a touché un plus haut de près de trois mois face au dollar à 118,35 yens et un pic de neuf mois contre l'euro, à 127,465. L'euro/dollar est stable pour sa part à 1,0746 après un plus bas d'un mois à 1,0711.

Autre valeur refuge, l'emprunt du Trésor américain à 10 ans a vu son rendement baisser de trois points de base à 2,22%.

Du côté des matières premières, le Brent s'est stabilisé autour de 36,40 dollars, non loin de son plus bas de 11 ans de 35,98 touché fin décembre.

  Suite...