January 5, 2016 / 7:54 PM / 2 years ago

Apple réduirait sa production de 6s et 6s Plus, selon le Nikkei

3 MINUTES DE LECTURE

5 janvier (Reuters) - L'action Apple est en recul sensible mardi sur le Nasdaq à la suite d'une information du quotidien financier japonais Nikkei selon laquelle le groupe à la pomme réduirait de 30% environ sa production d'iPhones 6s et 6s Plus au premier trimestre 2016 par rapport à son projet d'origine.

Les stocks d'iPhones 6s et 6s Plus s'étant accumulés depuis le lancement de ces smartphones en septembre, la production sera revue en baisse pour permettre aux distributeurs de les écouler, selon le Nikkei. (s.nikkei.com/1R9rxvj)

Le journal ajoute que la production devrait revenir à la normale au deuxième trimestre.

Le titre Apple perd 2,18% à 103,17 dollars vers 19h40 GMT. L'action a perdu environ un quart de sa valeur par rapport à ses pics d'avril par crainte de ralentissement de ses livraisons.

"Cette baisse de la production est révélatrice du ralentissement de la demande qu'Apple a constaté pour ses 6s", commente l'analyste de FBR Capital Markets Daniel Ives.

"Wall Street s'attendait à une réduction mais là, son ampleur apparaît un peu plus inquiétante", ajoute-t-il.

Les titres des fournisseurs d'Apple Skyworks Solutions , Qorvo et Cirrus Logic notamment ont perdu du terrain à la suite de cette information.

Sony Corp, qui fabrique des capteurs d'images utilisés dans les iPhones, et les fournisseurs d'éléments électroniques TDK Corp, Alps Electric et Kyocera Corp, sont également touchés, dit le Nikkei.

Parmi les fournisseurs d'Apple qui devraient être affectés figurent également les fabricants d'écrans LCD Japan Display , Sharp et LG Display, ajoute-t-il.

Des prévisions moroses de fournisseurs d'Apple comme Jabil Circuit, qui fabrique étuis pour iPhones, et de Dialog Semiconductor, publiées en décembre, ont éveillé les premières craintes de baisse des livraisons d'iPhones.

Il se peut aussi que les utilisateurs considèrent que les iPhones 6s et 6s Plus ne sont pas suffisamment innovants par rapport aux précédentes versions, estiment certains analystes.

Wall Street a également tempéré son enthousiasme pour le titre ces derniers mois. Depuis début décembre, environ un tiers des analystes financiers suivis par Thomson Reuters ont revu en baisse leurs estimations financières pour Apple.

Pour l'exercice fiscal 2016, ils s'attendent en moyenne à une croissance inférieur à 4% du chiffre d'affaires d'Apple, bien loin de sa hausse de 28% réalisée au titre du dernier exercice qui s'est terminé fin septembre.

Apple n'était pas immédiatement disponible pour commenter ces informations. Les fournisseurs cités par le Nikkei n'étaient pas disponibles non plus pour commenter. (Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below