France-Coup d'arrêt à la hausse des services après les attentats

mercredi 6 janvier 2016 09h53
 

PARIS, 6 janvier (Reuters) - L'activité dans les services s'est très légèrement contractée en décembre en France sous l'impact des difficultés des secteurs les plus touchés par les attentats du 13 novembre, dont l'hôtellerie-restauration, selon la version définitive des indicateurs PMI de Markit publiée mercredi.

L'indice des services a reculé à 49,8, contre 51,0 en novembre, après avoir été annoncé à 50,0 en première estimation. Il évoluait depuis onze mois au-dessus de la barre de 50, qui sépare croissance et contraction de l'activité.

L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice des services et de celui du secteur manufacturier, annoncé lui en légère hausse en décembre, accuse aussi une baisse mais reste tout juste en zone de croissance : 50,1 après 51,0 en novembre.

Markit explique la baisse du mois par le ralentissement de la croissance des nouvelles affaires et du volume des carnets de commande, qui affichent un niveau de quasi-stagnation.

Les prestataires de services ne signalent en outre aucune création de postes en décembre, tandis qu'ils indiquent avoir de nouveau réduit leurs tarifs malgré une nouvelle hausse de leurs coûts.

Parallèlement, les perspectives d'activité se détériorent par rapport à novembre et affichent un plus bas de quatorze mois.

Les données sectorielles mettent en évidence un nouveau recul marqué de l'activité dans l'hôtellerie-restauration que n'ont pu compenser les croissances enregistrées dans la finance, les télécoms, les transports et la logistique.

Les indicateurs français en temps réel   Suite...