4 janvier 2016 / 09:09 / il y a 2 ans

Europe/PMI-Accélération généralisée de la croissance en zone euro

(Actualisé avec Grande-Bretagne)

4 janvier (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe en décembre:

* ZONE EURO - CROISSANCE EN 2015

LONDRES - Le secteur manufacturier dans la zone euro a terminé 2015 en affichant une croissance dans l'ensemble des pays pris en compte dans l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achats, suggérant une progression annuelle moyenne supérieure à celle observée lors des trois précédentes années.

Cette croissance reste cependant molle en dépit des baisses de prix consenties par les entreprises pour le quatrième mois consécutif et de l'affaiblissement de l'euro, qui favorise les exportations.

Selon les résultats définitifs de cette étude, publiés lundi, l'indice PMI manufacturier s'est établi à 53,2 en décembre, atteignant un pic de 20 mois.

Ce chiffre dépasse légèrement les prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui prévoyaient une stabilité de cet indicateur par rapport à sa première estimation, à 53,1.

Il s'inscrit également en hausse par rapport à la valeur de 52,8 relevée en novembre.

Ce baromètre de l'activité industrielle se maintient depuis bien plus de deux ans au-dessus du seuil de 50, qui distingue expansion et contraction.

Le sous-indice de la production, qui entre dans le calcul de l'indice PMI composite attendu mercredi, a également atteint un plus haut de 20 mois, à 54,5 contre 54,4 en version "flash" et 54,0 le mois précédent.

La composante reflétant les nouvelles commandes à grimpé à 54,2, au plus haut depuis mars 2014, soutenue par les rabais.

"S'il y a beaucoup d'éléments positifs dans ces chiffres, la situation structurelle reste cependant celle d'une croissance solide mais qui n'a rien de spectaculaire", observe Rob Dobson, économiste de Markit.

Le secteur manufacturier de la zone euro "a encore pas mal de chemin à parcourir avant de se rétablir complètement" à ses niveaux d'avant-crise, ajoute-t-il.

* ALLEMAGNE - 2015 S'EST TERMINÉE SUR UNE NOTE POSITIVE

BERLIN - La croissance de l'activité manufacturière en Allemagne a atteint en décembre son plus haut niveau en quatre mois, montrent lundi les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achat du secteur.

L'indice PMI manufacturier a atteint 53,2 après 52,9 en novembre. Une première estimation l'avait donné à 53,0 en décembre.

Ce baromètre de l'activité industrielle s'affiche ainsi pour le 13e mois consécutif au-dessus de la barre de 50 séparant contraction et expansion.

"Les entrées de nouvelles commandes ont continué de croître à un rythme régulier, la demande de biens de consommation étant particulièrement forte et les exportations affichant leur plus forte hausse mensuelle depuis février 2014", précise Oliver Kolodseike, économiste de Markit.

La hausse des nouvelles commandes et l'accumulation des commandes en attente, au plus haut depuis près de deux ans, pourraient favoriser les recrutements et l'augmentation de la production au cours des prochains mois.

* FRANCE - L'ACTIVITÉ ACCÉLÈRE DANS LE SECTEUR MANUFACTURIER

PARIS - La croissance de l'activité dans le secteur manufacturier a légèrement accéléré le mois dernier en France pour se situer à un plus haut de 21 mois grâce à des hausses tant de la production que des nouvelles commandes, selon la version définitive de l'indice Markit publiée lundi.

L'indice du secteur est ressorti à 51,4, en progression sensible par rapport à novembre (50,6) mais un peu en retrait par rapport à sa première estimation (51,6). Il s'inscrit pour le quatrième mois consécutif au-dessus de la barre de 50, qui sépare croissance et contraction de l'activité.

Les chefs d'entreprise interrogés font état d'une hausse de leur production pour le quatrième mois d'affilée, mais à un rythme qui reste modéré.

La croissance des nouvelles commandes enregistre son plus haut niveau depuis avril 2014 même si elle reste elle aussi modérée.

Les entreprises du secteur manufacturier ont signalé en outre une hausse de leurs arriérés de production et une reprise de l'emploi après vingt mois consécutifs de baisse.

* GRANDE-BRETAGNE - NOUVEAU RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE

LONDRES - Le secteur manufacturier britannique a vu sa croissance encore ralentir en décembre, les nouvelles commandes ayant connu leur progression la plus lente en cinq ans sur la période, selon les résultats définitifs de l'enquête Markit/CIPS auprès des directeurs d'achats, publiés lundi.

L'indice PMI manufacturier a chuté le mois dernier à un plus bas de trois mois, à 51,9 contre 52,5 en novembre, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 52,7 le mois dernier.

Le sous-indice des nouvelles commandes est tombé à son plus bas niveau depuis juillet, tandis que la composante mesurant les exportations a rechuté après sa hausse des trois derniers mois.

"Le secteur manufacturier britannique a terminé 2015 sur une note décevante, avec un rythme de croissance continuant de s'éloigner du récent pic d'octobre pour aller vers le seuil de stagnation", relève Rob Dobson, économiste de Markit.

* ITALIE - LA CROISSANCE AU PLUS HAUT DEPUIS PRÈS DE 5 ANS

ROME - La croissance de l'activité manufacturière en Italie a atteint en décembre son plus haut niveau depuis près de cinq ans, montrent les résultats de l'enquête mensuelle PMI, de bon augure pour l'année 2016.

L'indice Markit/ADACI des directeurs d'achat du secteur a atteint 55,6 le mois dernier après 54,9 en novembre, au plus haut depuis mars 2011, soit avant que la troisième économie d'Europe ne s'enfonce dans une récession de trois ans.

Il dépasse le consensus calculé à partir des estimations de sept économistes interrogés par Reuters, qui le donnait à 55,0 pour le mois dernier.

Le PMI manufacturier italien est désormais depuis 11 mois au-dessus de la barre de 50 séparant contraction et expansion, ce qui suggère que la reprise économique, modeste jusqu'à présent, pourrait s'accélérer.

Le sous-indice des nouvelles commandes a atteint 58,0 après 56,8 en novembre, son plus haut niveau depuis février 2011.

* ESPAGNE - LA CROISSANCE SE MAINTIENT

MADRID - Le secteur manufacturier espagnol a maintenu en décembre un rythme de croissance pratiquement stable, l'indice PMI reculant à 53,0 contre 53,1 en novembre.

Décembre marque ainsi le 25e mois consécutif d'expansion pour l'activité manufacturière, grâce à la vigueur de la production et des nouvelles commandes. Le sous-indice de la production a notamment atteint son plus haut niveau depuis août à 55,2.

"Les dernières données du PMI manufacturier espagnol traduisent une fin d'année 2015 solide pour le secteur, la croissance de la production et des nouvelles commandes continuant d'accélérer après un bref ralentissement autour de la fin du troisième trimestre", explique Andrew Harker, économiste de Markit.

Les créations d'emploi sont toutefois restées faibles en décembre, ce qui peut s'expliquer par le contexte des élections législatives du 20 décembre, ajoute-t-il.

* PAYS-BAS - LA PRODUCTION AUGMENTE MAIS L'EMPLOI RALENTIT

AMSTERDAM - Le secteur manufacturier néerlandais a enregistré des performances mitigées en décembre avec une accélération de la croissance de la production et des nouvelles commandes mais aussi un ralentissement des créations d'emplois.

L'indice PMI Markit/NEVI est ainsi ressorti à 53,5 le mois dernier, contre 53,4 en novembre. Cet indice est au-dessus de la barre de 50 pour le 30e mois de suite.

La production a ainsi augmenté pour le 32ème mois d'affilée et le niveau de l'indice signifie que les conditions générales d'activité continuent à s'améliorer, selon Markit.

"La croissance de la production dans le secteur manufacturier néerlandais s'est accélérée (...) à la fin de 2015 même s'il se peut qu'il soit difficile de maintenir ce rythme au cours de la nouvelle année si les nouvelles commandes de repartent pas", a déclaré Jack Kennedy, économiste chez Markit.

La baisse des prix d'achat, conséquence de la chute des cours des matières premières, pourrait fournir aux industriels des marges pour baisser les prix de vente et soutenir la demande, a-t-il ajouté.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below