Ultime séance de hausse pour le pétrole à New York, -30% en 2015

jeudi 31 décembre 2015 20h42
 

NEW YORK, 31 décembre (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, une dernière séance trompeuse au terme d'une année qui aura vu les cours dégringoler d'environ un tiers sous l'effet d'une offre surabondante et du ralentissement de la croissance en Chine.

Pour cette ultime séance, le marché a bénéficié de rachats de découvert et a aussi été soutenu par des données de la société parapétrolière Baker Hughes montrant une baisse des puits en activité aux Etats-Unis sur la semaine écoulée.

Le contrat février sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 44 cents, soit 1,20%, à 37,04 dollars le baril.

Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 1,02 dollar (2,80%) à 37,49 dollars, après avoir reculé le matin jusqu'à 36,10 dollars.

Sur l'ensemble de 2015, le WTI a perdu 30% et le Brent 35%, ce qui fait du pétrole l'actif le moins performant de l'année comme déjà cela avait été le cas en 2014 quand les cours avaient été divisés par deux en six mois.

Beaucoup d'analystes attendent un redressement des cours au deuxième semestre 2016, à la faveur d'une baisse des forages de producteurs étranglés par les prix bas, aux Etats-Unis notamment. La dernière enquête Reuters donnait une prévision moyenne de 57,95 dollars pour le Brent l'an prochain, 20 dollars de plus que son niveau de fin 2015.

Selon les données de Baker Hughes, dont l'indicateur est très suivi par le marché, le nombre de puits de pétrole en activité aux Etats-Unis a baissé de deux unités cette semaine pour revenir à 536, contre 1.500 environ il y a un an. Depuis la fin de l'été, le "rig count" a baissé de 136 puits.

Voir aussi : 2016 s'annonce sombre pour les matières premières avec la Chine (Barani Krishnan, Véronique Tison pour le service français)