En 2016, les Français souhaitent d'abord une baisse du chômage

jeudi 31 décembre 2015 06h00
 

PARIS, 31 décembre (Reuters) - La baisse du chômage arrive une nouvelle fois en tête des voeux des Français pour 2016 (56%), devant une lutte efficace contre le terrorisme, l'insécurité et la délinquance (50%), selon un sondage Odoxa pour MCI, Le Parisien et France Info diffusé jeudi.

Arrivent ensuite la baisse de la pauvreté et de la précarité en France (35%), la baisse des impôts et des taxes (31%), l'augmentation du pouvoir d'achat (30%), une lutte plus efficace contre l'immigration clandestine (29%), l'amélioration de la qualité de l'école (19%), une grande avancée dans le secteur de la santé (16%) et une meilleure protection de l'environnement (16%).

Les personnes interrogées pouvaient choisir trois réponses.

La baisse du chômage figurait déjà en tête des souhaits des Français pour 2015 dans un sondage Odoxa comparable.

Le chômage a diminué en novembre mais pas suffisamment pour annuler les effets de la forte hausse d'octobre qui l'avait porté à de nouveaux records. De plus, la baisse de novembre n'a profité qu'aux demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) et n'a pas concerné les seniors.

Le nombre de demandeurs de catégorie A a diminué de 0,4%, à 3.574,800 le mois dernier.

François Hollande a fait de la baisse du chômage une condition pour se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

Le sondage a été réalisé les 23 et 24 décembre auprès d'un échantillon de 1.042 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry)