Le FMI anticipe une croissance 2016 décevante et inégale

mercredi 30 décembre 2015 11h17
 

* Lagarde s'attend à une croissance 2016 décevante

* Le début de normalisation de la politique monétaire US est "sain"

* Une politique monétaire accommodante encore nécessaire dans de nombreux pays développés

BERLIN, 30 décembre (Reuters) - La croissance mondiale sera "décevante" l'an prochain, déclare Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), dans une tribune publiée mercredi par le quotidien économique allemand Handelsblatt.

Elle souligne que la perspective d'une poursuite de la remontée des taux aux Etats-Unis et le ralentissement de l'économie chinoise alimentent l'incertitude et augmentent le risque de vulnérabilité économique à l'échelle mondiale.

La directrice générale de l'institution internationale relève en outre le net ralentissement du commerce international, les difficultés de certaines économies émergentes pénalisées par la chute des cours des matières premières et les faiblesses du secteur financier dans de nombreux pays.

"Tout cela fait que la croissance mondiale sera décevante et inégale en 2016", résume Christine Lagarde, en évoquant les freins supplémentaires que constituent la faible productivité, le vieillissement des populations et les répercussions de la crise financière mondiale.

La patronne du FMI salue le début de normalisation de la politique monétaire américaine et la transition de la Chine vers une économie davantage portée par la consommation comme des évolutions "nécessaires et saines", tout en appelant à mettre en oeuvre ces changements de manière efficace et harmonieuse.

La Réserve fédérale américaine a relevé le 16 décembre ses taux d'intérêt pour la première fois depuis près de 10 ans, en soulignant qu'il s'agissait de la première étape d'un resserrement "progressif" de sa politique monétaire.   Suite...