SMFG envisage des investissements dans la "tech" financière

jeudi 24 décembre 2015 17h32
 

TOKYO, 24 décembre (Reuters) - Sumitomo Mitsui Financial Group (SMFG) entend investir dans le secteur, en rapide croissance, de la technologie financière, dans l'anticipation d'une levée de l'interdiction, prévue en 2016, de se développer dans cette direction, a dit à Reuters Koichi Miyata, président de la troisième banque japonaise.

Il a précisé que la banque avait pris du retard dans ce domaine par rapport à ses concurrentes internationales en raison d'une réglementation qui ne l'autorise qu'à détenir des sociétés financières traditionnelles, telles des entités de courtage.

En vue de combler ce retard, SMFG a déjà commencé à travailler avec des "startups" spécialisée dans le technologie financière, a poursuivi Koichi Miyata, sans en dire davantage.

Mitsuibshi UFJ Financial Group (MUFG) et Mizuho Financial Group ont également fait état d'une volonté de se développer dans ce segment de la technologie financière, qui couvre toute une gamme de services allant de la gestion du risque à la sécurité des données en passant par la banque mobile et des monnaies alternatives.

"Nous sommes limités dans ce que nous pouvons faire par nous-mêmes dans le domaine de la technologie financière. Si elles (les startups) rejoignent notre groupe, nous pourrons engranger les profits que nous générerons ensemble", a dit Koichi Miyata.

Selon le cabinet de conseil Accenture, les investissements dans des startups de technologie financière ont triplé en 2014 pour atteindre 12 milliards de dollars (11 milliards d'euros). (Taiga Uranaka, Benoît Van Overstraeten pour le service français)