La FTC "malavisée" de s'opposer au rachat d'Office Depot, dit Staples

mercredi 23 décembre 2015 21h12
 

WASHINGTON, 23 décembre (Reuters) - La Commission fédérale américaine du commerce (FTC) a été "malavisée" de déposer un recours contre le projet d'acquisition d'Office Depot par son concurrent Staples, affirme Staples.

L'autorité américaine de la concurrence s'appuie sur une "documentation sélective" pour affirmer que l'opération portera préjudice aux gros clients qui veulent souscrire des contrats sur l'ensemble du territoire pour leurs fournitures de bureau, argumente Staples dans un document judiciaire.

Staples, leader américain des fournitures de bureau, et son plus proche concurrent Office Depot ont contesté le recours de la FTC, arguant qu'ils sont soumis à une rude concurrence de la part de producteurs qui vendent en direct, de vendeurs sur internet et d'autres intervenants.

L'affaire sera jugée le 21 mars.

Staples avait annoncé en février son projet de rachat d'Office Depot pour 6,3 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros). (Diane Bartz; Patrick Vignal pour le service français)