BILAN-M&A-La France recule malgré des entreprises plus offensives

mardi 22 décembre 2015 11h16
 

* Recul de 30% des transactions en France en 2015 à $160,8 mds

* Bond de 26% des acquisitions des groupes français à l'étranger

* Les fonds activistes aux portes des entreprises

par Matthieu Protard

PARIS, 22 décembre (Reuters) - Alors qu'au niveau mondial les fusions et acquisitions ont renoué en 2015 avec leurs plus hauts d'avant la crise financière, portées par les Etats-Unis, le marché français s'inscrit à contre-courant avec un net recul des transactions.

Pour autant, les entreprises françaises se sont révélées plus conquérantes que par le passé en se lançant dans des opérations d'acquisitions à l'étranger, surtout outre-Atlantique. Un appétit qu'elles devraient conserver en 2016, de l'avis de plusieurs banquiers d'affaires.

La chute des Bourses asiatiques cet été, sur fond d'inquiétudes sur l'état de santé de l'économie chinoise, a fait prendre conscience que les économies émergentes n'étaient pas la panacée. Et les entreprises se tournent de plus en plus vers les Etats-Unis pour diversifier leurs activités à l'international.

En témoignent le rachat en novembre de l'américain Airgas par Air Liquide ou l'acquisition au début du printemps d'Igate par Capgemini.

AccorHotels s'est de son côté renforcé outre-Atlantique avec la reprise de FRHI Holdings, le propriétaire des prestigieuses chaînes hôtelières Fairmont, Raffles et Swissôtel.   Suite...