LEAD 1-Ericsson règle son litige avec Apple, le titre grimpe

lundi 21 décembre 2015 10h52
 

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

STOCKHOLM, 21 décembre (Reuters) - L'équipementier télécoms Ericsson a annoncé lundi la signature d'un accord sur la propriété intellectuelle avec Apple, mettant fin à un litige de près d'un an avec le fabricant de l'iPhone.

L'annonce de l'accord, qui se traduira par une hausse des revenus et profits du groupe suédois, fait bondir son titre de 7% à la Bourse de Stockholm.

Ericsson n'a pas communiqué de montant financier mais il a estimé que ses revenus tirés de ses droits de propriété intellectuelle atteindraient 13 ou 14 milliards de couronnes suédoises (1,4-1,5 milliard d'euros) en 2015, contre 9,9 milliards en 2014.

La banque d'investissement Sundal Collier a estimé qu'Apple reverserait à Ericsson environ 0,5% de ses revenus sur les ventes d'iPad et d'iPhone.

Le directeur de la propriété intellectuelle chez Ericsson, Kasim Alfalahi, a souligné que l'accord avait une portée étendue, couvrant les technologies 4G-LTE de dernière génération comme leurs devancières de la 2G et de la 3G.

"Cela signifie que nous pouvons continuer de travailler avec Apple dans des domaines tels que les réseaux 5G et leur optimisation", a-t-il dit à Reuters sans vouloir être plus précis sur les aspects financiers de l'accord.

En janvier, Ericsson avait porté plainte contre Apple au sujet du paiement de licences de technologies mobiles, répliquant ainsi au groupe américain qui avait engagé une procédure judiciaire quelques jours plus tôt.

Des analystes avait estimé à l'époque qu'Apple pourrait devoir payer à Ericsson entre 2 et 6 milliards de couronnes par an si le suédois gagnait en justice, compte tenu du nombre d'appareils vendus et des royalties perçues par unité.

Apple n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de réaction.

A Stockholm, l'action Ericsson conserve un gain de 6,93% à 84,10 couronnes vers 9h45 GMT, la meilleure performance de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, après une pointe à 85,00. (Olof Swahnberg, Véronique Tison pour le service français)