RWE estime qu'une sortie soudaine du lignite ne peut être justifiée

dimanche 20 décembre 2015 15h58
 

FRANCFORT, 20 décembre (Reuters) - RWE est opposé à toute sortie brutale de la génération d'électricité à partir du lignite, l'une des énergies fossiles les plus polluantes, déclare Peter Terium, président du directoire du groupe de services aux collectivités allemand.

A la suite de l'accord sur la lutte contre le réchauffement climatique adopté il y a huit jours par les 195 pays ayant participé à la conférence de Paris (COP21), des entreprises fortement dépendantes du charbon telle que RWE sont priées de changer de mode opératoire.

En 2014, 37% de la génération d'électricité de RWE venait du lignite, soit la source d'énergie la plus importante du numéro deux allemand des services aux collectivités.

"D'ici le milieu du siècle, le lignite ne jouera plus aucun rôle pour RWE", a dit Peter Terium, tout en disant qu'il faudrait des milliards d'euros pour le démantèlement de ces centrales à charbon.

"Une partie de ces obligations (financières) doit encore être générée (par l'activité des centrales), c'était prévu comme cela. Une sortie immédiate ne pourrait être justifiée d'un point de vue économique, sans compter des suppressions d'emplois et des conséquences sociales pour la région."

Les mines de lignite sont surtout concentrées dans le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, là où est basé RWE.

Au début du mois, le groupe a annoncé son intention de scinder ses activités d'énergies renouvelables, de réseaux et de distribution au sein d'une nouvelle filiale destinée à être cotée en Bourse d'ici un an.

Ce projet, qui est similaire à celui lancé par E.ON , le numéro un allemand du secteur, a été approuvé il y a neuf jours par le conseil d'administration de RWE.

Selon Peter Terium, au vu des valorisation actuelles, la nouvelle entité pourrait peser quelque 20 milliards d'euros en Bourse, un total à comparer à l'actuelle capitalisation de 6,7 milliards de RWE. (Christoph Steitz, Benoit Van Overstraeten pour le service français)