Eurazeo négocie une prise de contrôle d'Isabel Marant-sources

vendredi 18 décembre 2015 17h34
 

par Astrid Wendlandt

PARIS, 18 décembre (Reuters) - La marque de mode française Isabel Marant a entamé des discussions avec Eurazeo pour lui vendre une participation majoritaire, a-t-on déclaré vendredi à Reuters de sources proches du dossier.

Ces sources ont précisé que ces discussions entre les deux sociétés en étaient à un stade préliminaire.

Créée en 1994, la marque Isabel Marant est actuellement toujours détenue par sa fondatrice et ses associés. Son chiffre d'affaires annuel est estimé à près de 200 millions d'euros, selon une source.

D'après l'une des sources, les discussions ont été engagées il y a quelques semaines mais un accord n'est pas imminent.

Eurazeo est toujours en train de mener son processus de 'due diligence' (examen des comptes et de la stratégie) et un accord pourrait prendre des semaines, voire des mois, avant d'être trouvé si les négociations aboutissent, a ajouté la source.

Isabel Marant et Eurazeo se sont refusés à tout commentaire sur le sujet.

Connue pour être une marque moderne et urbaine, Isabel Marant a connu un important développement en 2013 avec la création d'une collection pour les magasins H&M. La marque dispose de 19 boutiques à travers le monde et réalise l'essentiel de ses ventes grâce aux enseignes de la grande distribution.

La marque est prête à augmenter son capital pour renforcer ses implantations et élargir sa gamme de produits, notamment en cuir, a fait savoir une des sources.

Ces dernières années, Eurazeo a réalisé plusieurs investissements dans l'industrie du luxe et de la mode. La société d'investissement a notamment investi en septembre 20 millions d'euros dans Vestiaire Collective, un site internet spécialisé dans la vente de produits de mode ou de luxe d'occasion.

Eurazeo a aussi pris l'an dernier une participation de 10% au capital du groupe de prêt-à-porter espagnol Desigual. La société a en outre dégagé des bénéfices substantiels après avoir investi dans le fabricant des célèbres doudounes Moncler introduit il y a deux ans à la Bourse de Milan. (Avec Matthieu Protard pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)