L'UE impose d'enregistrer les imports de barres d'armature chinoises

vendredi 18 décembre 2015 12h00
 

BRUXELLES, 18 décembre (Reuters) - La Commission européenne soumettra à compter de samedi à enregistrement les importations de barres d'armature de béton en acier en provenance de Chine, ce qui signifie que des droits de douanes seraient imposés sur ces produits dès ce mois-ci s'il s'avérait qu'ils étaient vendus à des prix excessivement bas.

La Commission a ouvert une enquête anti-dumping sur les importations de barres d'armature du béton en acier à haute résistance en provenance de Chine en avril à la suite d'une plainte de l'Association européenne de l'acier (Eurofer).

Les producteurs européens de ces barres à haute résistance, principalement utilisées en Grande-Bretagne et en Irlande, sont l'espagnol Celsa Group, l'italien Gruppo Riva et ArcelorMittal .

Le règlement publié vendredi au journal officiel de l'UE fait suite à la demande d'enregistrement formulée par Eurofer le 19 novembre.

La Commission européenne avait déjà ordonné lundi que les importations d'aciers plats laminés en provenance de Chine et de Russie soient enregistrées dans le cadre d'une enquête en cours concernant d'éventuelles pratiques de dumping de ces deux pays.

La Commission pourrait imposer des mesures anti-dumping provisoires sur les barres d'armature de béton en acier d'ici le 30 janvier et prendre d'ici le 29 juillet une décision définitive sur les droits de douane frappant ces produits, qui s'appliquent en général pour cinq ans.

Dans sa plainte, Eurofer estime les marges de dumping pour les importations en provenance de Chine entre 20% et 30%.

Eurofer considère que sa demande d'enregistrement est justifiée, les importateurs ayant connaissance des pratiques de dumping et les importations ayant augmenté en dépit de l'enquête ouverte en avril.

Les importations ont augmenté de 38% sur la période d'avril à septembre 2015 par rapport à la période correspondante de 2014, selon la Commission.   Suite...