Fosun-Le président-fondateur Guo Guangchang aux USA-sources

vendredi 18 décembre 2015 09h58
 

SHANGHAI, 18 décembre (Reuters) - Le président de Fosun International Guo Guangchang s'est rendu aux Etats-Unis, ont dit deux cadres dirigeants du groupe, ce qui laisse penser que les autorités chinoises n'ont pas imposé de limitation à ses déplacements.

Wang Qunbin, co-fondateur du conglomérat de Guo, avait déclaré dimanche que ce dernier coopérait avec les autorités chinoises dans le cadre d'une enquête portant surtout sur ses "affaires personnelles".

L'enquête avait suscité des inquiétudes sur le sort de Fosun, qui a investi ces dernières années plus de 30 milliards de dollars dans l'achat d'actifs à l'étranger, du Club Med à l'assureur portugais Fidelidade en passant par des participations dans le Cirque du Soleil et le voyagiste Thomas Cook.

Fosun a publié vendredi un communiqué sur son site internet indiquant qu'il assisterait le 21 décembre à une représentation du Cirque du soleil au Canada après avoir séjourné à New York.

Plusieurs responsables de grandes sociétés chinoises ont été momentanément injoignables ces derniers mois, semblant indiquer un renforcement de la surveillance du secteur financier dans le cadre d'une nouvelle offensive des autorités contre la corruption.

Shan Jiuliang, le président de Fanya Metal Exchange, une Bourse des métaux qui a défrayé la chronique cette année après sa mise en cause pour des pertes présumées de 6 milliards de dollars subies par des investisseurs, a disparu, a dit vendredi une entreprisé cotée à Hong Kong dont il est aussi le dirigeant.

Guo avait participé lundi à une réunion publique à Shanghai, deux jours après la publication par un magazine financier chinois d'informations selon lesquelles Fosun avait perdu tout contact avec lui.

Guo s'est envolé pour les Etats-Unis dans le courant de la semaine, ont dit à Reuters les deux cadres dirigeants du groupe qui ont requis l'anonymat.

Des photos censées montrer Guo attablé dans un restaurant new-yorkais ont circulé sur les médias sociaux sans qu'il soit possible d'en vérifier l'authenticité dans l'immédiat.

(Engen Tham, David Lin et Adam Jourdan, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)