VW continuera de payer son ex-patron jusqu'à fin 2016

jeudi 17 décembre 2015 21h14
 

BERLIN, 17 décembre (Reuters) - Martin Winterkorn, l'ancien président du directoire de Volkswagen contraint à la démission après le scandale des moteurs truqués, restera payé par son ex-employeur jusqu'à la fin de son contrat dans un an, a-t-on appris jeudi auprès de sources proches du conseil de surveillance.

Martin Winterkorn a présenté sa démission en septembre, moins d'une semaine après la découverte aux Etats-Unis de la fraude aux tests antipollution, assumant ainsi la responsabilité du scandale qui a fait plonger le cours de Bourse du groupe allemand.

Le conseil de surveillance de VW a décidé que le contrat de Winterkorn expirerait à la date prévue du 31 décembre 2016, ont dit les sources en confirmant des informations de presse. Ce faisant, VW évitera de verser des indemnités de rupture qui auraient été supérieures au salaire de l'ex-dirigeant.

Winterkorn, 68 ans, a amassé une pension de retraite de 28,6 millions d'euros durant ses neuf années à la tête du groupe. Avec une rémunération de quelque 16 millions d'euros, il était l'an dernier le dirigeant le mieux payé du Dax-30, l'indice qui regroupe les grandes valeurs à la Bourse de Francfort.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de VW et Winterkorn n'a pu être joint via ses avocats.

Des analystes ont estimé que le scandale des tests antipollution pourrait coûter à Volkswagen jusqu'à 35 milliards d'euros en tenant compte des amendes, procédures judiciaires et rappels à venir. (Andreas Cremer, Véronique Tison pour le service français)