Tesla défend son fournisseur d'aide à la conduite MobilEye

jeudi 17 décembre 2015 18h35
 

17 décembre (Reuters) - Tesla Motors a annoncé jeudi qu'il continuerait d'utiliser dans ses voitures les logiciels d'aide à la conduite conçus par MobilEye, dont la technologie de vision électronique a été mise en doute la veille par un pirate informatique reconnu dans son milieu.

Le magazine Bloomberg Businessweek a rapporté mercredi que le hacker George Hotz était parvenu à construire une voiture autonome en à peu près un mois et qu'il avait qualifié la technologie de MobilEye de ridicule.

Le directeur général de Tesla, Elon Musk, a publié jeudi sur Twitter un lien vers un communiqué de sa société. Dans ce communiqué, le constructeur de véhicules électriques juge extrêmement peu probable qu'une personne seule ou une petite entreprise aux capacités technologiques limitées soit capable de fabriquer un système de conduite autonome susceptible d'être intégré dans des véhicules destinés à la commercialisation.

"A l'avenir, nous continuerons d'utiliser les composants technologiques les plus perfectionnés, tels que les puces de vision de MobilEye, dans nos véhicules. Ce composant est le meilleur du monde dans son secteur et c'est la raison pour laquelle nous l'utilisons", écrit Tesla.

L'action MobilEye, dont le centre de développement se trouve à Jérusalem, regagnait jeudi 3,62% à 41,28 dollars à Wall Street après avoir chuté de 7,8% la veille. (Sruthi Shankar à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)