Grèce-Enquête sur une évasion fiscale présumée, UBS perquisitionnée

mardi 15 décembre 2015 15h09
 

ATHENES, 15 décembre (Reuters) - Un bureau de la banque suisse UBS a fait l'objet la semaine dernière d'une perquisition à Athènes dans le cadre d'une enquête sur une éventuelle évasion fiscale, ont déclaré mardi des sources judiciaires.

L'Allemagne a fourni le mois dernier aux autorités grecques des informations sur des personnes soupçonnées d'évasion fiscale. Le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie a ainsi transmis au ministère des Finances grecs plus d'une dizaine de milliers de données sur des comptes suisses au nom de citoyens et d'entreprises grecs, représentant des actifs estimés à quatre milliards de francs suisses (3,7 milliards d'euros) au plus.

"La perquisition (du bureau d'UBS) a été décidée parce que la plus grande partie des comptes de Rhénanie du Nord-Westphalie ont été ouverts dans cette banque et qu'il a été jugé nécessaire de rechercher des données supplémentaires", a déclaré un responsable judiciaire.

Un porte-parole d'UBS a dit que la banque avait connaissance des informations relatives à la perquisition. Il n'en a pas dit davantage.

Un premier examen des données reçus par le parquet athénien a identifié 200 déposants environ, dont les comptes varient de 1,5 à 12 millions d'euros, a ajouté le responsable.

Les autorités grecques estiment que leur offensive contre l'évasion fiscale, un engagement pris lors de la signature en juillet d'un troisième plan d'aide, pourrait déboucher sur près de deux milliards d'euros de recettes fiscales supplémentaires.

(George Georgiopoulos, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)