LEAD 1-L'Autorité de la concurrence sanctionne 20 groupes de messagerie

mardi 15 décembre 2015 11h58
 

* Les groupes de messagerie se concertaient sur leurs hausses tarifaires

* Une sanction de 672,3 millions d'euros au total

* Le syndicat TLF, mis en cause, met en avant les difficultés du secteur (Actualisé avec conférence de l'Autorité, réaction du syndicat professionnel)

PARIS, 15 décembre (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mardi sanctionner deux ententes dans le secteur en crise de la messagerie, pour un montant total de 672,3 millions d'euros.

La décision implique la majorité des acteurs de la messagerie, chargés du transport des marchandises entre entreprises. Ce secteur, en surcapacité depuis 15 ans, représentait un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros en 2008, selon l'Autorité. A la même période, sur la campagne 2007-2008, les entreprises mises en cause se partageaient 87% du marché.

L'entente visée à titre principal, portant sur une concertation sur les prix entre 20 entreprises du secteur, a fait l'objet d'une sanction de 670,9 millions d'euros.

Entre 2004 et 2010, les groupes impliqués ont profité de réunions du syndicat professionnel Union des entreprises transport et logistique de France (TLF) pour se concerter sur leurs hausses tarifaires annuelles pour leurs services de transport de marchandises.

L'Autorité de la concurrence estime que le dommage pour les clients a été "certain", mais ne le chiffre pas. Les clients les plus touchés ont été les petites entreprises, qui peuvent plus difficilement négocier les contrats, a précisé Emmanuel Combe, vice-président de L'Autorité de la concurrence, lors d'une conférence de presse.

Une entente de moindre envergure impliquant 15 de ces mêmes entreprises ainsi que TLF a également été sanctionnée à hauteur de 1,4 million d'euros.   Suite...