Aveva et Schneider renoncent à leur projet de fusion

mardi 15 décembre 2015 08h31
 

LONDRES, 15 décembre (Reuters) - L'éditeur britannique de logiciels industriels Aveva et le français Schneider Electric ont annoncé mardi avoir mis fin à leurs discussions au sujet d'un regroupement de leurs activités de logiciels.

Schneider avait annoncé le 20 juillet qu'il investirait 550 millions de livres (756 millions d'euros) dans des actions nouvelles d'Aveva afin de prendre une participation de 53,5% dans le leader des logiciels industriels issu de ce rapprochement.

"Après une période extensive de 'due diligence', les conseils d'administration d'Aveva et de Schneider Electric ne sont pas parvenus à s'entendre sur les termes d'un accord et les discussions ont été arrêtées par consentement mutuel", a déclaré Aveva.

La rupture des négociations n'entraînera pas le versement de pénalités par une partie ou une autre, a précisé le britannique en ajoutant que ses perspectives pour le reste de l'exercice demeuraient inchangées.

Schneider a confirmé la fin des discussions dans un communiqué. (Sarah Young, Véronique Tison pour le service français)