** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 15 décembre 2015 07h56
 

PARIS, 15 décembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette hausse mardi à l'ouverture, dans un mouvement de rebond qui fait suite à deux séances de forte baisse dans un contexte d'aversion au risque, notamment provoqué par la chute des cours du brut.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 1,5% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort, et le FTSE à Londres 1,2%.

Sur les deux sessions de vendredi et de lundi, le CAC 40 a perdu 3,5% et l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 3,9%, revenant à un plus bas de deux mois et demi.

La Bourse de Tokyo a en revanche poursuivi son mouvement de repli, perdant 1,68% après avoir déjà cédé 1,8% lundi, affectée par la volatilité des prix du pétrole et par la perspective d'une remontée des taux d'intérêt directeurs de la Réserve fédérale américaine cette semaine.

La remontée des cours du pétrole lundi, après avoir plongé de 4% en séance, a permis à Wall Street de progresser de quelque 0,5% dans un climat attentiste avant la décision de la Fed, qui entame ce mardi sa dernière réunion de politique monétaire de l'année, étalée sur deux jours.

La banque centrale américaine devrait relever d'un quart de point son objectif pour le taux des fonds fédéraux après l'avoir maintenu proche de zéro pendant sept ans.

Après son sursaut de lundi, le brut léger américain (WTI) est à nouveau orienté à la baisse avant l'ouverture de l'Europe et le Brent de mer du Nord recule lui aussi pour la huitième séance consécutive.

Plombé par la clémence de l'hiver et la persistance du déséquilibre entre une offre abondante et une demande atone -- situation susceptible de durer jusqu'à la fin de l'année prochaine d'après l'Agence internationale de l'énergie (AIE) -- l'or noir se rapproche d'un creux de 11 ans.

La rechute du pétrole intervient malgré le léger recul du dollar face à un panier de devises internationales, les investisseurs, tenant pour acquis un resserrement monétaire de la Fed, se demandant quel rythme la banque centrale va impulser à son cycle de hausse des taux.   Suite...