Alibaba débourse $266 millions pour le South China Morning Post

lundi 14 décembre 2015 08h37
 

SHANGHAI/HONG KONG, 14 décembre (Reuters) - Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba va débourser 266 millions de dollars (242,77 millions d'euros) pour racheter des activités de médias de SCMP Group, dont le fleuron est le South China Morning Post, le quotidien le plus connu de Hong Kong.

Dans un document remis lundi aux autorités boursières de Hong Kong, SCMP Group, contrôlé depuis 1993 par l'homme d'affaires malaisien Robert Kuok, explique cette vente par l'avenir "incertain" auquel est confrontée la presse traditionnelle.

Il ajoute qu'Alibaba va probablement être en mesure de "générer davantage de valeur" avec ces activités.

L'opération inclut aussi les licences pour Hong Kong de plusieurs titres comme Elle, Cosmopolitan et Harper's Bazaar, avait annoncé Alibaba la semaine dernière.

Principal journal de Hong Kong en langue anglaise, le South China Morning Post, fondé il y a 112 ans, est un journal généraliste abordant des thèmes potentiellement sensibles vus de Pékin. Ce changement de propriétaire soulève donc des questions au sujet de son indépendance éditoriale alors que Jack Ma, le patron d'Alibaba, est connu pour ses relations avec les milieux politiques chinois.

Vice-président exécutif d'Alibaba, Joe Tsai a assuré dans une lettre aux lecteurs que l'indépendance du journal serait préservée, tout en jugeant nécessaire sur le plan mondial "une pluralité de points de vue en termes de couverture médiatique de la Chine".

Professeur à l'école de journalisme et de communication de l'Université chinoise de Hong Kong, Francis Lee abonde dans ce sens: "Ce n'est pas comme si SCMP était auparavant totalement indépendant de toute influence politique (...) (Le journal) était déjà la propriété d'un homme d'affaires avec des liens étroits avec le gouvernement chinois."

SCMP affiche une capitalisation boursière de 3,04 milliards de dollars de Hong Kong (358 millions d'euros), selon les données Thomson Reuters. Il pense dégager environ 1,4 milliard de dollars de Hong Kong de cette vente et reverser un dividende exceptionnel à ses actionnaires. (Adam Jourdan à Shanghai et Donny Kwok à Hong Kong, avec Jess Macy Yu à Pékin; Marc Angrand et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)