Chine-L'enquête sur Guo (Fosun) concerne ses "affaires personnelles"

dimanche 13 décembre 2015 15h01
 

PÉKIN, 13 décembre (Reuters) - Guo Guangchang, l'un des hommes d'affaires chinois les plus renommés, coopère avec les autorités dans le cadre d'une enquête qui porte surtout sur ses affaires personnelles, a dit Wang Qunbin, co-fondateur et président du conglomérat de Guo, Fosun International, propriétaire du Club Méditerranée.

Fosun a dit vendredi que Guo coopérait avec les autorités dans le cadre de l'enquête policière, au lendemain de la publication d'un article du média en ligne Caixin selon lequel Fosun était sans nouvelles de son fondateur.

"Cela concerne surtout ses affaires personnelles", a dit Wang Qunbin, président du groupe lors d'une conférence téléphonique en réponse à la question de savoir si l'enquête portait sur la société ou sur Guo Guangchang personnellement.

Ni Wang Qunbin, ni le directeur général Liang Xinjun, qui a fait savoir à la même conférence que Guo était à Shanghai, n'ont voulu donner plus de détails sur la nature de cette enquête.

Liang Xinjuna dit que Fosun était en contact avec ses créanciers, ses investisseurs et les agences de notations, tout en ajoutant que la société n'était "pas en crise" et que sa situation financière était "très saine".

L'absence soudaine de Guo et le manque d'informations détaillées fournies par la société concernant sa situation illustrent l'opacité du système judiciaire chinois.

Plusieurs responsables de grandes sociétés chinoises ont déjà momentanément disparu ces derniers mois, semblant indiquer un renforcement de la surveillance du secteur financier dans le cadre d'une nouvelle offensive contre la corruption.

La cotation de Fosun et des sociétés contrôlées par Guo Guangchang a été suspendue vendredi et doit reprendre lundi.

Liang Xinjun a dit que Fosun envisagerait des rachats de titres en cas de fluctuation du cours du titre, ajoutant que les opérations en cours du conglomérat se déroulaient "normalement".   Suite...