L'économie chinoise montre des signes de renforcement

samedi 12 décembre 2015 11h22
 

PEKIN, 12 décembre (Reuters) - L'activité économique chinoise a été plus forte qu'attendue en novembre, la production manufacturière atteignant un plus haut de cinq mois, selon des statistiques publiées samedi.

Cette bonne tenue laisse penser que les mesures de soutien décidées par les autorités ont enrayé le ralentissement mais des analystes estiment cependant que des décisions politiques supplémentaires seront nécessaires, notamment sur le marché de l'immobilier et pour contrer les risques liés au poids de l'endettement chinois ainsi qu'à la faiblesse de la demande mondiale.

"Les taux d'intérêt réels sont encore élevés du fait de la chute des prix producteurs", note Wang Jun, économiste au China Centre for International Economic Exchanges (CCIEE), un centre d'études basé à Pékin. "Réduire les taux d'intérêt pour soutenir la croissance économique et combattre la déflation reste nécessaire."

D'après les chiffres publiés par le Bureau national des statistiques, la production manufacturière a progressé en novembre sur une base annuelle de 6,2%. En octobre, cette croissance n'était que de 5,6% et les économistes tablaient sur une performance similaire pour novembre.

L'investissement dans les actifs immobilisés (fixed-asset investment), qui est l'un des principaux moteurs de l'économie, a pour sa part crû de 10,2% sur les onze premiers mois de l'année.

Quant aux ventes au détail, elles sont en progression sur une base annuelle de 11,2% en novembre, du jamais vu depuis le début de l'année (le taux était de 11,0% en octobre et les analystes s'attendaient à une hausse de 11,1%).

En revanche, l'investissement immobilier n'a crû que de 1,3% sur les onze premiers mois de l'année contre 2% sur la période janvier-octobre. C'est son plus bas niveau depuis début 2009.

"Ces statistiques illustrent des signes d'une stabilisation, quoiqu'à un faible niveau", indique Zhao Hao, économiste de la Commerzbank à Singapour. (Xiaoyi Shao et Kevin Yao; Henri-Pierre André pour le service français)