GB-Les banques auront jusqu'en 2020 pour constituer le MREL-BoE

vendredi 11 décembre 2015 12h33
 

LONDRES, 11 décembre (Reuters) - Les banques britanniques auront jusqu'en 2020 pour se doter d'un matelas supplémentaire de fonds propres susceptible d'être sollicité en cas de crise pour éviter que l'Etat ne doive voler au secours de l'une ou plusieurs d'entre elles, a annoncé la Banque d'Angleterre (BoE) vendredi.

Les nouvelles dispositions de la BoE, publiées aux fins de consultation, reposent sur un texte de l'Union européenne qui exige des banques des Vingt-Huit qu'elles constituent ce matelas connu sous le nom d'exigence minimale de fonds propres et passifs exigibles (MREL).

La BoE estime que le déficit net de MREL est actuellement de 26 milliards de livres (36 milliards d'euros) pour les grandes banques britanniques, un déficit équivalant à un coût de 1,4 milliard de livres par an.

"La mise en oeuvre du MREL est indispensable afin de faire en sorte que chaque banque, grande ou petite, dispose de suffisamment de ressources pour être liquidée de manière ordonnée, sans recours à des subsides publics et sans perturbation pour le système financier dans son ensemble", déclare le gouverneur Mark Carney dans un communiqué.

Les banques seront informées au deuxième trimestre 2016 du montant indicatif de MREL qu'elles devront détenir d'ici janvier 2020. Elles disposeront d'une certaine souplesse quant aux moyens pour y parvenir.

(Huw Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)