L'opposition syrienne promet un Etat civil inclusif - déclaration

jeudi 10 décembre 2015 16h50
 

BEYROUTH, 10 décembre (Reuters) - Les représentants de l'opposition syrienne réunis à l'initiative de l'Arabie saoudite appellent dans une déclaration commune à la création d'un "Etat civil" inclusif et démocratique en Syrie et exigent le départ du président Bachar al Assad dès le début de la période de transition.

Le texte du communiqué que Reuters a pu consulter promet également la préservation des institutions publiques et la restructuration de l'armée et des services de sécurité.

Il assure qu'il n'y aura pas dans la nouvelle Syrie de discriminations ou d'exclusions "sur des bases religieuse, sectaire ou ethnique".

Il n'est pas certain que ce texte sera signé par tous les opposants réunis depuis mercredi, le groupe rebelle Ahrar al Cham, le mouvement armé le plus puissant présent à Ryad, ayant annoncé son départ de la conférence.

Les insurgés islamistes ont justifié leur décision par la trop grande place accordée, selon eux, à l'opposition politique interne et par le fait que l'opposition n'avait pas assez mis en avant "l'identité musulmane de notre peuple".

(Tom Perry; Tangi Salaün pour le service français) )