Wall Street débute dans le rouge, Chine et énergie pèsent

mardi 8 décembre 2015 15h42
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 8 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en nette baisse mardi, les derniers chiffres du commerce extérieur chinois ayant ravivé les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie mondiale, sur fond de baisse ininterrompue des cours du pétrole.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 209,48 points, soit 1,18%, à 17.521,03. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,11% à 2.054,10 et le Nasdaq Composite cède 1,07% à 5.047,18.

Les importations chinoises ont diminué de 8,7% en novembre par rapport au même mois de l'an dernier, leur 13e mois consécutif de repli.

Ce chiffre contribue à alimenter la chute des prix de l'or noir: le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est passé mardi sous le seuil de 37 dollars pour la première fois depuis le début 2009.

L'engorgement du marché pétrolier est tel que certains observateurs redoutent désormais un manque de capacités de stockage au niveau mondial.

A Wall Street, l'indice S&P du secteur de l'énergie abandonne 2,8%. Au sein du Dow, Exxon cède 3,18% et Chevron 2,66%, les deux plus fortes baisse du Dow.

La baisse des prix des hydrocarbures et les doutes sur la croissance perturbent d'autant plus les investisseurs que l'autre facteur majeur influençant le marché est la réunion de la Réserve fédérale la semaine prochaine, qui pourrait déboucher sur le premier relèvement des taux d'intérêt américains depuis près de dix ans.

"La Fed continue de pencher fortement en faveur d'une hausse de taux mais celle-ci n'est pas encore totalement acquise", souligne Scott Brown, chef économiste de Raymond James.   Suite...