La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 8 décembre 2015 19h46
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 8 décembre (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris; où l'indice CAC 40 a rechuté (-1,57% à
4.681,86 points) dans le sillage des cours du pétrole et des
valeurs minières, plombées par la baisse des cours des métaux et
l'annonce d'un plan de restructuration par Anglo American
, un des géants du secteur.
    
    * BOUYGUES (+1,21% à 34,815 euros) a été la seule
valeur du CAC 40 à surnager. Le conglomérat a réaffirmé n'avoir
aucune intention de sortir des secteurs des télécoms et de la
télévision après la publication d'informations de presse prêtant
à ORANGE (-0,65% à 15,395 euros) des visées sur ces
deux activités. 
    * Ces nouvelles ont braqué les projecteurs sur les télécoms.
ILIAD a pris 0,98% à 212,25 euros, tandis que
NUMERICABLE-SFR a perdu 2,11% à 37,4 euros.
     
    * Les matériaux de base ont dégringolé de 6,57% et
signé la plus forte baisse sectorielle en Europe, plombées par
l'annonce d'un plan de restructuration et la suspension du
dividende par ANGLO AMERICAN (-12,29%). 
    * ARCELORMITTAL (-5,31% à 3,622 euros) a accusé la
plus forte baisse du CAC 40. ERAMET a perdu 5,54% à
25,505 euros.
    
    * Les pétrolières (-1,39%) ont réagi à la chute des
cours du brut, tombés en séance à un plus bas depuis début 2009.
TOTAL a perdu 0,96% à 42,43 euros et TECHNIP 
1,66% à 43,81 euros.
    
    * CGG a encore lâché 5,85% à 2,655 euros au
lendemain d'un repli de 5,81% consécutif à l'annonce d'un projet
d'augmentation de capital d'un montant maximum de 350 millions
d'euros destiné à financer sa restructuration. 
    
    * Les VALEURS BANCAIRES et des CYCLIQUES ont chuté dans la
perspective d'un possible premier relèvement depuis près de 10
ans des taux de la Fed, la semaine prochaine. 
    SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a perdu 3,12% à 42,035 euros,
CRÉDIT AGRICOLE 2,78% à 10,66 euros et BNP PARIBAS
 1,93% à 52,98 euros.
    Du côté des cycliques, LAFARGEHOLCIM a abandonné
2,89% à 46,845 euros et ALCATEL-LUCENT 2,74% à 3,622
euros.
    
    * EDF a abandonné 4,02% à 12,77 euros au lendemain
de la décisions d'Euronext de retirer la valeur de
l'indice CAC 40 à compter du 21 décembre pour la remplacer par
la foncière KLÉPIERRE (+0,36% à 42,085 euros).
 
    
    * PUBLICIS GROUPE a lâché 2,18% à 59,1 euros après
avoir confirmé avoir perdu la majorité des budgets de Procter &
Gamble en Amérique du Nord. 
    
    * GAMELOFT a gagné 3,21% à 6,44 euros après
l'annonce d'une nouvelle montée de Vivendi (-1,42% à
19,44 euros) au capital de l'éditeur de jeux vidéo. UBISOFT
, dans le capital duquel Vivendi a également augmenté
son poids récemment, a pris 0,67% à 27,8 euros. 
    
    * EURONEXT a perd 2,09% à 45,61 euros. L'Autorité
des marchés financiers a infligé une amende de cinq millions
d'euros à Euronext Paris et sanctionné d'autant Virtu Financial
Europe dans un dossier de trading à haute fréquence
(THF). Euronext a décidé de faire appel de la décision.
 
    
    * LDLC.COM a fait un bond de 9,39% à 25,4 euros.
Le spécialiste de la vente en ligne de produits informatiques a
touché en séance un plus haut de près de onze ans, à 25,90
euros, au lendemain de l'annonce de négociations exclusives en
vue du rachat de Materiel.net. 
        

 (Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique
Rodriguez)