BOURSE-LDLC porté par un projet d'acquisition à un plus haut de 11 ans

mardi 8 décembre 2015 10h50
 

PARIS, 8 décembre (Reuters) - L'action LDLC.com a touché un plus haut de près de onze ans à la Bourse de Paris dans des volumes nourris mardi matin au lendemain de l'annonce de négociations exclusives en vue du rachat de Materiel.net par le spécialiste de la vente en ligne de produits informatiques.

A 10h31, le titre gagne 7,67% à 25 euros dans des volumes représentant 4,4 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, après avoir atteint 25,29 euros, au plus haut depuis le 6 janvier 2005.

La valeur signe ainsi la plus forte progression de l'indice CAC Mid & Small en repli de 0,29% dans des volumes équivalents à 17% de leur moyenne journalière habituelle.

LDLC a annoncé lundi être entré en négociations exclusives avec la société Domisys afin d'acquérir la totalité du capital de Materiel.net, spécialiste de la distribution de produits informatiques sur internet.

"Le groupe franchirait une nouvelle étape dans son développement en faisant la première acquisition importante de son histoire et en accélérant la réalisation de ses objectifs dans un marché en consolidation", souligne dans une note Gilbert Dupont.

Cette opération, dont la finalisation devrait intervenir au plus tard fin mars 2016, permettrait à LDLC d'atteindre avec deux ans d'avance l'objectif que la société s'était fixé pour 2018.

L'acquisition serait réalisée par échange de titres et en cash avec une augmentation de capital qui ne dépasserait pas 10%.

"En prenant pour hypothèses une valorisation totale de 41,2 millions d'euros soit 9 fois le résultat d'exploitation et 0,25 fois le chiffre d'affaires estimés pour 2015, une augmentation de capital équivalant à 9% du capital hors auto-contrôle (5,1 % du capital) à 23 euros, l'apport des titres auto-détenus et le versement de 23,2 millions d'euros en cash, nous estimons l'opération relutive de 22/23 % pour 2016-2017 et 2017-2018", évalue Gilbert Dupont.

Materiel.net emploie plus de 200 personnes et a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 150,5 millions d'euros (+12%), pour un résultat d'exploitation de 3,6 millions. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)