Le vice-chancelier allemand critique Ryad sur l'islamisme

dimanche 6 décembre 2015 15h59
 

BERLIN, 6 décembre (Reuters) - Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, dirigeant du Parti social-démocrate (SPD), appelle l'Arabie saoudite à ne plus soutenir d'extrémistes religieux et à cesser de financer certaines mosquées qui sont selon lui des foyers de radicalisation.

"Nous avons besoin de l'Arabie saoudite pour résoudre les conflits dans la région", déclare-t-il dans une interview au Bild am Sonntag.

"Mais nous devons aussi dire clairement que ce n'est plus le moment de regarder ailleurs (quand il y a un problème). Des mosquées wahhabites sont financées dans le monde entier par l'Arabie saoudite. En Allemagne, beaucoup d'islamistes dangereux viennent de ces communautés", a affirmé le vice-chancelier.

Selon le BND, le service fédéral de renseignement, il y a actuellement 7.900 salafistes en Allemagne, contre 5.500 il y a deux ans.

Un autre responsable du SPD, Thomas Oppermann, a estimé que le wahhabisme, mouvement politico-religieux saoudien, offrait une base idéologique aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) et contribuait à la radicalisation de certains musulmans. "Nous ne voulons pas de ça en Allemagne", a-t-il dit au Welt am Sonntag. (Madeline Chambers, Guy Kerivel pour le service français)