BOURSE-L'immobilier pâtit des anticipations d'une hausse des taux US

vendredi 4 décembre 2015 12h23
 

PARIS, 4 décembre (Reuters) - Le secteur immobilier européen accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe vendredi midi, des stratégistes et des gérants considérant que les annonces la veille de la Banque centrale européenne et de son président Mario Draghi devraient favoriser une hausse des taux aux Etats-Unis.

A 12h18, l'indice Stoxx du secteur immobilier européen recule de 1,3% quand le Stoxx 600, qui regroupe les principales valeurs européennes, abandonne 0,33%.

A Amsterdam, Unibail-Rodamco recule de 2,14% à 228,35 euros, plus forte baisse du CAC 40 (-0,46%) pendant que Segro cède 1,997% à Londres.

A Paris, Icade abandonne 3,26% à 63,80 euros et Foncière des Régions 2,14% à 80,37 euros.

La BCE a abaissé jeudi l'un de ses taux directeurs et prolongé d'au moins six mois son programme d'achats de titres sur les marchés, des décisions qui ont provoqué un rebond de l'euro et une baisse des Bourses, les investisseurs se montrant déçus par le manque d'ampleur de ce nouveau soutien.

"La BCE laisse la possibilité à la Fed de remonter ses taux dès la prochaine réunion mi-décembre. En effet, une position beaucoup plus accommodante n'aurait pas manqué de faire fortement monter le dollar face à l'euro, gênant la Fed dans sa volonté de commencer sa phase de resserrement monétaire", etime Rémi Lelu de Brach, gérant taux chez Quilvest Gestion.

"Il est probable que la position de Mario Draghi depuis la précédente réunion avait pour objectif d'éviter la remontée des taux européens par contagion de la hausse des taux américains", ajoute-t-il.

Selon une grande majorité d'économistes, la Fed devrait relever ses taux de 25 points de base lors de sa prochaine réunion, ce qui devrait être le début d'un cycle très progressif de resserrement monétaire avec de fortes chances de voir ces taux rester pendant des années sous la normale. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)