Shell en quête d'une facilité de crédit de $7 mds avant BG-sces

jeudi 3 décembre 2015 23h29
 

LONDRES, 3 décembre (Reuters) - Royal Dutch Shell veut s'assurer l'octroi d'une facilité de crédit de sept milliards de dollars (6,4 milliards d'euros) en Amérique du Nord, voulant ainsi une réserve supplémentaire avant la finalisation du rachat de BG Group pour 47 milliards de livres (67 milliards d'euros), ont dit jeudi des sources.

Ces dernières ont ajouté que JP Morgan Chase pilotait l'opération, susceptible de réunir plus de 20 banques et investisseurs institutionnels.

Un porte-parole du géant pétrolier anglo-néerlandais a refusé de commenter l'information.

A la fin du troisième trimestre, Shell disposait d'une trésorerie de 31 milliards de dollars, somme suffisante pour régler la partie en numéraire du rachat de BG, projet annoncé en avril.

En rachetant BG, Shell, qui espère finaliser la transaction au début de l'année prochaine, deviendra le numéro un mondial du gaz naturel liquéfié (GNL).

L'opération, déjà avalisée par les autorités brésiliennes, européennes, américaines et australiennes, doit encore recevoir le feu vert de la Chine, qui devrait se prononcer le 5 janvier.

Dans le cadre du financement du rachat de BG, Shell prévoit de vendre pour 30 milliards de dollars d'actifs entre 2016 et 2018. (Ron Bousso, Benoit Van Overstraeten pour le service français)