La BCE baisse son taux de dépôt à -0,3%, autres mesures à venir

jeudi 3 décembre 2015 13h58
 

FRANCFORT, 3 décembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi une nouvelle baisse, à -0,30% contre -0,20%, du taux de sa facilité de dépôt pour tenter de favoriser le crédit et l'inflation et précisé qu'elle dévoilerait de nouvelles mesures lors de sa conférence de presse.

Le taux de dépôt négatif signifie concrètement que les banques doivent rémunérer la BCE quand elles déposent des liquidités excédentaires auprès d'elle au lieu de les utiliser pour prêter aux entreprises et aux ménages.

Le taux de refinancement, principal instrument de politique monétaire de la banque centrale, reste inchangé à 0,05%, tout comme celui de la facilité de prêt marginal, à 0,30%.

Le président de l'institution, Mario Draghi, s'expliquera sur ces décisions à l'occasion de sa traditionnelle conférence de presse qui débutera à 13h30 GMT.

La BCE publiera par ailleurs dans le même temps ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation dans la zone euro.

Des analystes interrogés par Reuters pensent que l'institut d'émission abaissera sa prévision d'inflation de 2017 à 1,6% contre 1,7% précédemment, s'éloignant un peu plus de son objectif qui est d'un peu moins de 2,0%.

Ce nouveau chiffre a été également évoqué par l'agence Bloomberg.

Le marché s'attendait à ce que la banque centrale annonce de nouvelles mesures d'assouplissement, après les déclarations de Mario Draghi sur le fait que l'institution était prête à agir vite pour faire remonter l'inflation. Mais les observateurs s'interrogeaient sur la teneur exacte et l'ampleur de ces décisions, tant les possibilités étaient variées.

Globalement, les anticipations tournaient autour d'une baisse du taux des dépôts et d'une modification du programme d'assouplissement quantitatif, tant dans sa durée que dans son ampleur. (Francesco Canepa et Balasz Koranyi, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)