** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 3 décembre 2015 08h06
 

PARIS, 3 décembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues jeudi en baisse à l'ouverture dans le sillage de Wall Street la veille et dans l'attente des décisions de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait annoncer dans la journée de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

La Bourse de New York a fini mercredi en net repli, entraînée par le secteur de l'énergie, un nouvel accès de faiblesse des cours du pétrole étant venu s'ajouter à des déclarations de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, suggérant que la banque centrale américaine se préparait à relever ses taux, pour la première fois depuis juin 2006.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre autour de 0,7% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,6% et le FTSE à Londres 0,5%.

La séance devrait s'animer avec l'annonce par la BCE de ses décisions sur les taux d'intérêt (12h45 GMT) qui sera suivie 45 minutes plus tard de la traditionnelle conférence de presse du président de l'institution, Mario Draghi.

La plupart des observateurs s'attendent à ce que la BCE annonce de nouvelles mesures de soutien à l'économie et à l'inflation face à la faiblesse persistante de la hausse des prix dans la zone euro mais le suspense reste entier sur les leviers que le conseil des gouverneurs choisira d'actionner.

Parmi les options possibles figurent une nouvelle baisse du taux des dépôts, déjà en territoire négatif, et une extension du programme d'achats d'actifs destiné à injecter des liquidités dans le système bancaire qui voit depuis mars dernier la BCE racheter chaque mois pour 60 millards d'euros de dette du secteur public.

Tandis que la BCE s'oriente vers un assouplissement, la Fed se prépare à un resserrement. Les déclarations de Janet Yellen en ce sens ont eu pour effet de faire grimper le dollar à un plus haut de 12 ans et demi face à un panier de devises de référence.

Les cours du pétrole sont orientés à la hausse après une information d'un site spécialisé faisant état d'une possible proposition de l'Arabie saoudite destinée à équilibrer le marché mondial.

Ryad pourrait demander à l'Iran et à l'Irak de limiter la croissance de leur production et obtenir la collaboration de producteurs hors-Opep comme la Russie, rapporte le site spécialisé Energy Intelligence.   Suite...