USA-La productivité revue en hausse; tendance très faible

mercredi 2 décembre 2015 14h46
 

WASHINGTON, 2 décembre (Reuters) - La productivité non agricole a augmenté à un rythme plus soutenu qu'on ne l'avait estimé de prime abord au troisième trimestre aux Etats-Unis mais la tendance de fond reste très faible.

La productivité, qui mesure la production horaire par travailleur, a crû de 2,2% en rythme annualisé au lieu du pourcentage de 1,6% annoncé le mois dernier. Au deuxième trimestre, la productivité avait crû de 3,5%, suivant les données publiées mercredi par le département du Travail.

La révision est conforme aux prévisions des économistes interrogés par Reuters et reflète les ajustements haussiers du PIB du troisième trimestre annoncés la semaine passée. La croissance économique a été de 2,1% sur la période juillet-septembre.

Cette moindre productivité trouve sa source dans une carence de l'investissement, de l'avis des économistes, ce qui a débouché sur une glissade sans précédent de l'intensité capitalistique. Cette faible productivité a dopé l'emploi, car les entreprises embauchent plus pour augmenter la production, mais elle a aussi pour conséquence une stagnation salariale et un fléchissement de la dynamique économique, ajoutent-ils.

La durée du travail a diminué de 0,3% durant le troisième trimestre et non de 0,5% comme le département du Travail l'avait précédemment estimé. C'est un premier recul depuis le troisième trimestre 2009.

Le coût unitaire du travail a augmenté de 1,8% au troisième trimestre, au lieu de 1,4% en première estimation, contre +2,0% au trimestre précédent. Par rapport au troisième trimestre 2014, il a progressé de 3,0%.

La rémunération horaire a augmenté de 4,0% (+3,0% en première estimation) et de 3,6% par rapport au troisième trimestre 2014.

Tableau

Les indicateurs américains en temps réel (Lucia Mutikani, Wilfrid Exbrayat pour le service français)