Moscou pourrait reporter le projet Turkish Stream-sources Gazprom

mardi 1 décembre 2015 16h29
 

MOSCOU, 1er décembre (Reuters) - Moscou pourrait reporter de plusieurs années les travaux du projet de gazoduc Turkish Stream en représailles à la décision turque d'abattre un Soukhoï de l'armée de l'air russe, a appris Reuters auprès de deux sources au sein du géant gazier russe Gazprom.

Aucune décision concernant le calendrier des travaux n'a encore prise par Gazprom, qui attend les instructions de Vladimir Poutine, ont précisé les sources.

"Nous nous attendons à ce que le chef de l'Etat, selon toute vraisemblance, déclare le gel de Turkish Stream, ou annonce tout au moins une forme de délai", a dit l'une des sources.

Une telle décision serait largement symbolique puisque le projet, qui vise à acheminer le gaz russe vers l'Europe du Sud-Est via la Turquie, en contournant l'Ukraine, est déjà menacé par de nombreux retards et des doutes sur sa viabilité.

Le chasseur-bombardier russe a été détruit le 24 novembre par des F-16 de l'aviation turque près de la frontière syrienne - à l'intérieur de l'espace aérien turc selon Ankara, à l'extérieur selon Moscou. L'incident a déclenché une crise diplomatico-commerciale entre la Russie et la Turquie. (Denis Pinchuk et Olesya Astakhova; Patrick Vignal pour le service français)