Le crash d'AirAsia imputé à un problème technique mal géré

mardi 1 décembre 2015 08h30
 

JAKARTA, 1er décembre (Reuters) - Le crash du vol QZ8501 de la compagnie AirAsia qui assurait l'an dernier la liaison entre Surabaya (Indonésie) et Singapour a été provoqué par la réaction de l'équipage à un problème d'ordinateur de bord, a annoncé mardi la commission d'enquête de l'aviation civile indonésienne.

L'Airbus A320-216 s'est abîmé le 28 décembre 2014 en mer de Java, tuant les 162 personnes à bord.

L'ordinateur de bord a connu des dysfonctionnements répétés -- 23 au total -- au cours de l'année qui a précédé l'accident en raison d'une fissure, et quatre au cours de la quarantaine de minutes qui se sont écoulées entre le décollage de Surabaya et la disparition de l'appareil.

Selon les enquêteurs, l'équipage a réagi à la dernière défaillance en désactivant l'ordinateur pour le réparer et a ensuite été incapable de reprendre le contrôle de l'avion.

"La réaction de l'équipage a eu pour conséquence son incapacité à contrôler l'avion (...), ce qui a conduit l'avion à sortir de son domaine de vol normal et à entamer un décrochage prolongé que l'équipage n'a pas été en mesure de corriger", écrit la commission de sécurité des transports indonésienne dans un communiqué.

(Kanupriya Kapoor and Fergus Jensen; Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand)