COP21-Sans accord, le monde au bord du suicide, dit le pape

lundi 30 novembre 2015 20h34
 

par Philip Pullella

A BORD DE L'AVION PAPAL, 30 novembre (Reuters) - La conférence sur le climat de Paris est sans doute la dernière chance qui se présente à l'humanité pour qu'elle échappe à un désastre environnemental mondial, a déclaré lundi le pape François.

L'évêque de Rome, qui a publié en juin l'encyclique "Laudato si" (Loué sois-tu) consacrée au défi environnemental, s'exprimait devant la presse à bord de l'avion qui le ramenait vers Rome après un périple de six jours en Afrique.

Durant une séance de questions-réponses avec les journalistes accrédités, il a également regretté l'exploitation de l'Afrique par les pays riches qui pillent ses ressources naturelles et tentent d'imposer leur mode de vie au lieu de promouvoir le développement.

Interrogé sur la COP21, François a estimé que ce sommet constituait un virage dans le combat contre le réchauffement climatique.

"Je ne suis pas sûr, mais je peux vous dire 'c'est maintenant ou jamais'", a-t-il dit. "Chaque année, les difficultés s'accentuent. Nous avons atteint les limites. Si je puis m'exprimer ainsi, je dirais que nous sommes au bord du suicide", a-t-il dit.

Le souverain pontife a ensuite évoqué la fonte des glaciers dans le Groënland et les menaces qui pèsent sur les pays de faible altitude, à la merci de la montée du niveau de la mer.

"Je suis sûr que (les délégués présents à Paris) feront preuve de bonne volonté. J'espère que cela ira dans ce sens et je vais prier pour que ça soit le cas", a-t-il promis.

Les principaux dirigeants du monde ont ouvert lundi la conférence sur le climat de Paris par des appels à un accord sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, que François Hollande a de nouveau souhaité "contraignant".   Suite...