LEAD 1-ISS contre la requête de Vivendi pour le conseil de Tel. Italia

lundi 30 novembre 2015 19h46
 

(actualisé avec précisions, contexte)

MILAN, 30 novembre (Reuters) - Le cabinet de conseil aux investisseurs ISS a recommandé aux actionnaires de Telecom Italia de voter contre la demande de Vivendi visant à augmenter le nombre de sièges au conseil d'administration afin d'y faire entrer quatre de ses représentants.

Le groupe présidé par Vincent Bolloré détient 20,116% du capital de Telecom Italia, ce qui en fait le premier actionnaire du groupe, et il souhaite porter le nombre de sièges d'administrateurs de 13 à 17 avant de faire entrer au conseil trois de ses dirigeants et une consultante française.

Cette initiative suscite l'inquiétude de fonds d'investissement actionnaires de Telecom Italia, qui craignent de voir Vivendi obtenir une représentation au conseil disproportionnée par rapport à sa participation.

Celle-ci devrait en effet être réduite à moins de 14% par la conversion des actions d'épargne de Telecom Italia.

Une association de fonds italiens, Assogestioni, et plusieurs fonds étrangers, dont Fidelity International et Standard Life Investments, ont écrit à Vincent Bolloré pour lui demander davantage d'informations sur son souhait d'élargir le conseil d'administration.

Vivendi propose la nomination au conseil de son président du directoire Arnaud de Puyfontaine, de son directeur général en charge des opérations Stéphane Roussel, de son directeur financier Hervé Philippe et de Félicité Herzog, associée du cabinet conseil Ondra Partners.

Les actionnaires de Telecom Italia doivent se réunir le 15 décembre pour se prononcer par vote sur la requête de Vivendi ainsi que sur la conversion des six milliards d'actions d'épargne ou actions à dividende prioritaire (ADP) de l'opérateur en actions ordinaires.

ISS recommande aux actionnaires de voter en faveur de la conversion des actions d'épargne mais contre la proposition de Vivendi d'élargir le conseil.

(Maria Pia Quaglia et Stefano Rebaudo; Marc Angrand et Patrick Vignal pour le service français)